titre automatique

Publié le par Arnaud

Ségolène Royal, meilleure élève en Environnement parmi les présidentiables

Avec une moyenne de 13/20 en Environnement, Ségolène Royal pourrait bien passer dans la classe supérieure. La candidate socialiste obtient la meilleure note après les deux grosses têtes de la classe en matière d?écologie, à savoir Dominique Voynet (Les Verts) et Corinne Lepage (Cap 21) qui ont toutes deux décroché un 16,5/20.

L?enseignant de la matière, l?Alliance pour la planète, a particulièrement apprécié certaines mesures proposées par Royal comme par exemple son «plan d?économie d?énergie ?habitat-énergie?» dans l?habitat ancien avec un objectif d?isolation, à l?occasion des transferts de propriété, portant sur 400.000 logements par an», «l?adoption de normes haute et très haute performance énergétique pour les constructions neuves, qui devront être appliquées dans la totalité du parc immobilier d?ici 10 ans», «la production de 20% d?énergie primaire à partir des énergies renouvelables, à l?horizon 2020»...

Sur le plan des transports en commun urbains, l?Alliance pour la planète, qui regroupe 71 associations écologiques (Action conso, Greenpeace, Les Amis de la Terre, Objectif 21, Reseau action climat, WWF...), a été convaincue par les «aides importantes de l?Etat, financées par des ?prélèvements exceptionnels sur les superprofits des sociétés pétrolières? » promises par la candidate socialiste.

Le professeur a, en revanche, sévèrement sanctionné les autres élèves de la classe qui semblent peu préoccupés par l?état alarmant de notre planète. Ainsi, François Bayrou et Nicolas Sarkozy, qui ne demandent aucun moratoire sur la construction des autoroutes, des incinérateurs et sur la culture des OGM, ont obtenu respectivement 9/20 et 8,5/20 seulement. Avec de tels résultats, ils ne devraient pas échapper au redoublement.

Autres propositions écologiques de Ségolène Royal:
-«engager l?économie vers le 100% recyclable et biodégradable»
-«mettre en place un plan de réduction des déchets à la source»
-réformer «la fiscalité pour intégrer dans le prix des produits et services les impacts sur l?environnement»
-instaurer une «taxation générale des Activités polluantes (TGAP)»
-«créer une ?taxe de lutte contre les changements climatiques? »
-créer «une taxe sur le kérosène»
-créer «une taxe à la tonne transportée par route»
-mettre en place «une vignette CO2 annuelle pour les véhicules les plus gourmands»
-proposer une TVA à un taux «tendant vers zéro pour les équipements et services permettant les plus fortes économies d?énergie»
-mettre en place «des incitations fiscales pour encourager les industries qui s?engagent à substituer les composés toxiques au-delà des contraintes imposées par le règlement européen REACH»

Commenter cet article