titre automatique

Publié le par Arnaud

Ségolène Royal invitée sur France 2 dans l'émission: Les 4 vérités J- 5

- Pour Mme Royal, Mr Sarkozy "cherche surtout à capter les voix du FN" en proposant d'introduire "un peu de proportionnelle au Sénat ou à l'assemblée".

- Elle a observé lundi matin sur France 2 que le candidat UMP avait "une nouvelle fois changé d'avis" sur ce thème.

La question de la proportionnelle au Sénat ou à l'assemblée s'invite de nouveau dans la campagne présidentielle. Pour la première fois dimanche à Bercy, Mr Sarkozy a proposé de réfléchir à l'introduction de la proportionnelle à l'assemblée nationale, ce qui est une revendication notamment du Front national et de l'UDF. Avant le premier tour, il avait désavoué son bras droit Brice Hortefeux qui avait évoqué la possibilité d'élire une soixantaine de députés à la proportionnelle à l'horizon 2012.

Interrogée sur le discours de Nicolas Sarkozy, dimanche à Bercy, Mme Royal a observé sur France 2 que le candidat UMP avait "une nouvelle fois changé d'avis" sur la proportionnelle. "Il y a quelques jours, il n'en était pas question. Aujourd'hui, je crois qu'il cherche surtout à capter les voix du Front national. C'est une perche tendue vers le Front national", a jugé la candidate socialiste.

Mme Royal a par ailleurs une nouvelle fois dénoncé la "grande violence" et la "grande brutalité" du discours de Nicolas Sarkozy. Ainsi, sur Mai 68, pourfendu par le candidat UMP, elle a rappelé que c'était aussi "11 millions de grévistes qui ont obtenu les accords de Grenelle, le droit des femmes à accéder à la contraception, un vent de liberté contre une société totalement verrouillée".

Evoquant le débat qui va l'opposer à son adversaire mercredi soir, Mme Royal a indiqué qu'elle souhaitait "une clarification du choix" du 6 mai. Affirmant que "la France est aujourd'hui en de mauvaises mains", elle a estimé que Mr Sarkozy devait "accepter d'être mis devant ses responsabilités en ce qui concerne son bilan gouvernemental".



Commenter cet article