Mme Royal mardi 1er Mai au stade Charléty à 17h,Venez no

Publié le par Arnaud

Le collectif "Sauvons la recherche" appelle à voter Ségolène Royal J- 5

Le collectif "Sauvons la recherche" (SLR) -à l'origine d'un mouvement social sans précédent dans ce secteur début 2004- a appelé lundi à voter pour Ségolène Royal, estimant que le projet de Nicolas Sarkozy en matière de recherche publique "programme le déclin".

"Entre les deux il n'y a pas photo. Ségolène Royal a un projet qui va dans le bon sens. Celui de Nicolas Sarkozy programme le déclin. La conséquence est claire: nous appelons les gens soucieux de défendre la recherche à voter pour Ségolène Royal dimanche prochain", a déclaré à l'Associated Press Bertrand Monthubert, porte-parole de SLR.

Le collectif organisait lundi à Paris une réunion publique contre le projet de Nicolas Sarkozy. Dans un texte publié à cette occasion, SLR estime que M. Sarkozy propose "dans la continuité", de l'action du gouvernement ces cinq dernières années, "d'amplifier la logique du 'Pacte pour la recherche'", lancé par le gouvernement Villepin et contesté par le collectif.

SLR parle ainsi d'une "généralisation du financement par projet, ce qui signifie donner la priorité à une recherche à court terme sur des thématiques que le gouvernement croit les plus rentables, au risque de passer à côté des grandes avancées scientifiques à venir et de sacrifier des disciplines sans applications industrielles, mais pourtant essentielles pour l'intelligence du monde dans lequel nous vivons".

Nicolas Sarkozy "propose de créer des contrats de cinq ans pour les docteurs, sans engagement sur des emplois permanents, ce qui dissuadera les meilleurs étudiants de s'engager dans une carrière scientifique trop peu reconnue", poursuit SLR.

SLR juge par ailleurs que les "déclarations péremptoires", du candidat de l'UMP "sur la détermination génétique de la pédophilie ou du suicide des jeunes (...) ne peuvent qu'inquiéter les hommes et les femmes de science, et les citoyens".

En face, le projet de Ségolène Royal, "même s'il ne reprend pas toutes nos propositions, avance un certain nombre de mesures qui montrent clairement qu'une partie importante de nos arguments a été entendue". SLR cite notamment le "remplacement du Pacte par une nouvelle loi négociée", la "programmation d'un accroissement annuel de 10% du budget", la mise en place d'un "statut du doctorant", un programme de "créations d'emplois et de lutte contre la précarité" ou encore la "volonté de développer la recherche industrielle en redéployant et conditionnant les aides de l'Etat au privé".

En conclusion, pour le collectif, "même si son projet est perfectible, nous pensons que Ségolène Royal dessine une ambition renouvelée pour la recherche et l'enseignement supérieur, alors que Nicolas Sarkozy programme leur déclin par des mesures que nous jugeons profondément déstabilisatrices".

Commenter cet article