Désirs d'avenir 86000 - Arnaud Fage

Publié le par Arnaud Fage

Lettre à Ingrid Betancourt
Chère, très chère Ingrid,

Je vous écris de femme à femme. Souvent, j’ai pensé à la peine qui devait être la vôtre, empêchée de voir grandir vos enfants. L’épreuve les a mûris bien tôt. Vous pouvez être fière d’eux.

Vous voir si affaiblie m’a bouleversée. Aujourd’hui, c’est en tant que mère que je m’adresse à tous ceux qui ont le pouvoir de contribuer à ce geste d’humanité que serait votre libération, celle de Clara Rojas et de tous les otages. Je leur demande de vous rendre enfin à Mélanie et Lorenzo. J’espère pouvoir vous serrer dans mes bras. Vite. Très vite.

Ségolène Royal regrette le manque d'ambition de l'accord final de Bali

Ségolène Royal, présidente de la Région Poitou-Charentes, regrette le manque d'ambition de l'accord final de la conférence de Bali et l'absence d'objectifs chiffrés de réduction des émissions de gaz à effets de serre.

Dix ans après les espoirs suscités par le protocole de Kyoto, la logique du laissez-faire semble une nouvelle fois s'être imposée face à la logique de responsabilité. Les égoïsmes étatiques et la frilosité des marchés empêchent de relever réellement et globalement les défis planétaires de l'environnement. La conférence de Bali apparaît comme une nouvelle occasion manquée dans un combat pourtant très urgent.

Une fois encore, le rôle des États-Unis doit être dénoncé. Sous couvert de défendre les intérêts économiques spécifiques de firmes américaines, le gouvernement Bush continue de traiter le dossier environnemental avec un aveuglement qui confine à l'irresponsabilité et à l'inconscience.

La solidarité des pays développés est une obligation morale autant qu'un devoir d'équité par rapport à des pays qui manquent cruellement des technologies pour maîtriser leurs consommations énergétiques.

Une logique alternative, celle de la volonté et de l'action, a pourtant démontré ses succès. En France, les collectivités territoriales, au premier rang desquelles les Régions, agissent vigoureusement.

Dès 2004, la Région Poitou-Charentes s'est engagée à respecter les objectifs du Protocole de Kyoto. Elle a prôné l'excellence environnementale en assumant un rôle de précurseur:

– Première Région à faire rouler ses TER aux agro-carburants

– Première Région à avoir mis en place avec la Caisse des Dépôts des prêts à taux zéro pour la construction de logements sociaux de très haute qualité environnementale.

– Première Région à expérimenter les agro-combustibles (20% d'huile végétale pure en substitution du fioul)

– Création du pôle des éco-industries pour soutenir l'innovation et la recherche dans les éco-produits, les éco-procédés, l'éco-conception, les éco-services...

– Création de 2000 emplois tremplin dans les métiers de l'environnement

– Valorisation des agro-ressources pour soutenir l'agriculture et l'emploi en Région

– Construction du Lycée Kyoto, premier lycée d'Europe « 100% énergies propres ».

– Lancement d'un programme massif de plantation de 1,6 millions d'arbres en région d'ici 2010, dont la moitié est déjà réalisé fin 2007.

Lettre de Jean-Pierre Mignard aux adhérents de Désirs d'avenir

Chères amies, Chers amis,

Nous avons remis en marche Désirs d’Avenir. Notre assemblée générale a élargi le conseil d’administration et l’a notamment ouvert à des élu(e)s. Notre comité de pilotage s’est aussi ouvert aux membres de DDA qui s’étaient portés volontaires pour assister le Conseil d’administration.

Chaque grande zone pourra également choisir de mettre en place une coordination régionale afin que nous partagions le plus efficacement possible nos expériences.

Ce nouveau départ coïncide avec la sortie du livre de Ségolène. C’est un bon signe. « Ma plus belle histoire c’est vous » clôt une période et en ouvre une autre et nous serons au rendez vous.

Ségolène appelle la gauche, et au premier abord, le PS, au dépassement.

Chacun sent bien, même confusément, que le mouvement du PS et sa transformation sont une nécessité. La rénovation de la gauche toute entière avec une vaste convergence allant des altermondialistes au centre créera demain les conditions d’un rassemblement victorieux et le renouveau d’un espoir démocratique.

Les idées devront répondre présent. Ce fut la marque de la campagne présidentielle. Elle doit continuer à inspirer notre réflexion et nos initiatives.

*Les élections municipales seront un rendez vous politique important*.

Des villes aux villages, de l’urbain au rural en passant par le périurbain, les communes sont l’échelon premier de l’exercice de la citoyenneté. Voilà pourquoi dans un monde ouvert et bousculé, à la fois prodigue en opportunités et menaçant, dans une nation en recherche de nouvelles définitions, la ville est le lieu par excellence de la solidarité.

*« La Ville pour tous* » voici le thème de travail que je propose à tous les comités à travers trois déclinaisons ;

1/ « *La Ville** contre la vie chère* »

C'est-à-dire les moyens dont se dote la Ville pour réduire les contraintes d’une vie rendue difficile par le coût des produits et des

prestations, une ville hospitalière à l’innovation économique et à la création des richesses, une ville qui, des transports à la cantine

scolaire, des services à la personne à l’habitat, doit garantir les conditions de vie ensemble.

2/« Le droit au développement durable pour tous dans la Ville*».

C’est à dire comment éviter que la protection des humains contre la pollution et le réchauffement climatique ne soit dépendante des

conditions de ressources, d’âge ou d’habitat ?. Le souvenir de l’été 2003 ne s’efface décidément pas.

3/« *La démocratie participative au service de la Ville* ».

C'est-à-dire comment associer toutes les catégories de la population, des élections qui ratifient les programmesà la mise en œuvre des politiques locales ?

En bref la démocratie participative, comme outil de l’imagination et de la fédération des énergies et des idées de tous, brisant les barrières

qui dressent les jeunes contre les anciens, les quartiers populaires contre les quartiers résidentiels, les villes contre les campagnes.

N’oublions pas dans les propositions les jurys citoyens qui seront le plus sûr allié des élus pour évaluer la pertinence de leurs choix. Nous

aurons besoin de l’apport des expériences européennes en Grande Bretagne, à Berlin, au Danemark, et tout simplement besoin de connaitre tout ce qui se fait et se prépare afin de le redistribuer, de le théoriser, de le valoriser, d’en faire une politique.

Fixons nous une date utile car tout ce travail ne doit pas être perdu et devra être mis au service des listes et des citoyens : le 15 janvier,

Chaque comité concerné fera circuler le résultat de sa recherche et de ses propositions.

Une journée conclusive des travaux sera organisée fin janvier ou début février avec Ségolène.

Les coordinateurs thématiques sont :

- Christine Frey avec l’aide de Majid El Guerrab et Bernard Vigreux sur « La démocratie participative au service de la Ville » :

demparticipativeville@gmail.com

- Loly Clerc avec l’aide de Fabien-Pierre Nicolas et Razak Ellafi sur « La Ville contre la vie chère » : villecontreviechere@gmail.com

- Damien Chardonnet et Nicolas Ferré sur « Le droit au développement durable pour tous dans la Ville* *» : devdurabletousville@gmail.com

Faites-leur connaître en retour les choix de thèmes de débat qui sont

les vôtres.

Bon courage et à très bientôt,

Jean Pierre Mignard

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article